TechNews

Published on septembre 19th, 2019 | by mesnahmaster

0

Les jeux vidéo : mal ou nécessité ?

Le progrès technologique, fort prononcé ces dernières années, a entraîné dans son élan plusieurs branches qui ont beaucoup évolué, devenant de plus en plus attractives.
En cela, l’industrie du jeu vidéo est un exemple des plus probants. Car peu convaincante à ses débuts, elle est cependant parvenue à renforcer ses bases, à diversifier son offre et, surtout, à devenir très lucrative pour séduire de plus en plus d’adeptes et d’acteurs. Le statut qui est aujourd’hui le sien lui permet de poursuivre sa démocratisation effrénée et d’apporter au public sans cesse davantage de nouveautés.

Néanmoins, son adoption ne fait pas l’unanimité auprès des utilisateurs ou de simples observateurs, en dépit de ses prouesses. Entre le risque de dépendance – d’où celui d’être coupé du monde réel – du fait du caractère purement immersif des jeux vidéo, ou encore l’impact négatif qu’ils peuvent avoir sur les joueurs. Ou, particulièrement, le risque psychologique du fait de leur emprise éventuelle sur les joueurs. Les avis divergent d’un côté comme de l’autre pour ceux qui en sont adeptes ou non.

orange-gaming-tour-2019

N’empêche que les jeux vidéo soient bien présents dans nos sociétés et qu’il est parfois difficile de résister à leur charme. Par conséquent, faut-il se méfier des jeux vidéo ? S’il est vrai qu’ils ne peuvent être jugés absolument inutiles ou plutôt nécessaires, en revanche, certains d’entre eux laissent à désirer quant à leur orientation.

De ce fait, serait-il dangereux ou risqué de s’adonner aux jeux vidéo ? N’ont-ils, cependant, aucun apport concret pour les utilisateurs, au-delà de leur aspect évasif ? Le sujet préoccupe plus d’un, d’autant que les plus jeunes sont en grande partie concernés par cette pratique.

LE CONSTAT…

Lire aussi : Danew Dbook 130L : Vidéo de déballage et présentation du Notebook

De nos jours, les jeux vidéo, de par leur caractère assez moderne et fascinant, témoignent de l’excellent progrès des différents procédés nécessaires à leur élaboration. À cela s’ajoute l’effervescence qui les entoure et qui ne laisse personne indifférent aujourd’hui ; une effervescence qui traduit certainement leur importance, leur nécessité.

jeu-de-mots-scrabble

En effet, pour certains d’entre eux, les jeux vidéo constituent quelques fois un véritable outil pédagogique pour les joueurs, les plus jeunes surtout. Car tout en se distrayant, ils découvrent aussi des scènes très ludiques sur des thématiques historiques, politiques, sociales, etc. qui leur ouvrent l’entendement sur des sujets essentiels.

Des sujets auxquels ils seront à l’avenir confrontés dans le monde réel et qu’ils pourront aborder avec une certaine aisance. Pour les jeux de stratégie, tels que UNCHARTED par exemple, les joueurs sont amenés à se creuser les méninges afin de trouver une solution pour passer un obstacle ou un niveau de jeu ; ce qui est très important pour leur activité cérébrale, puisqu’ils sont poussés à réfléchir alors qu’ils se divertissent. Et cette combinaison de réflexion à travers la distraction peut s’avérer très efficace en matière d’apprentissage, en terme d’ouverture d’esprit.

« Occuper les jeunes par les jeux vidéo »

via GIPHY

De plus, étant généralement très impliqués, les jeunes trouvent en ces jeux vidéo une source de distraction, certes, mais aussi une source d’occupation. Ainsi, plutôt que s’adonner à des actions parfois répréhensibles lorsqu’ils ont du temps libre – d’après leur emploi du temps scolaire ou leur rythme de révision, notamment – ils ont l’opportunité de consacrer du temps à une activité qui leur procure une certaine liberté d’expression et une satisfaction, sans pour autant perturber leur entourage.

« L’indéniable manne financière que représente l’industrie du jeu vidéo »

Enfin, au-delà de leur domaine de prédilection, en l’occurrence la distraction ou l’évasion, les jeux vidéo représentent une réelle aubaine financière pour leurs acteurs qui n’hésitent pas à dégainer l’artillerie de pointe afin de se montrer les plus convaincants dans le domaine et, éventuellement, de conquérir le plus de parts de marchés possibles.

Lire aussi : Infinix Note 6 : Vidéo de déballage (Unboxing) – X610

jeux-vidéo-consoles

Par conséquent, les éditeurs de jeux vidéo tels que E.A (Electronic Arts), UBISOFT, Gameloft, Rockstar Games, Konami et bien d’autres mettent les bouchés doubles afin d’intégrer autant de plateformes que possible ; entre autre, les mobiles, les consoles ou encore les PC. Dans le même ordre d’idée, les concepteurs de consoles – dominés par les trois principaux acteurs du domaine que sont Microsoft avec ses Xbox, Sony avec ses P.S (PlayStation) ou leurs dérivés portables (PSP) ou encore Nintendo et ses DS – ne font pas exception à la règle, quant à eux. Car soucieux de proposer des outils à la pointe de la technologie, capables de supporter les jeux les plus modernes, ils rivalisent de créativité et de diversités afin de répondre au mieux aux attentes des utilisateurs.

« Les gamers sont nombreux et courent sur toute la planète, mais chacun avec ses propres caractéristiques »

Évidemment, tout ce monde qui s’active à la faveur des jeux vidéo parvient à les monétiser ; les jeux vidéo bénéficient aujourd’hui d’une communauté de joueurs en croissance continue et exponentielle (plus de 30 % depuis 1999) et, à titre d’exemple, d’un C.A s’élevant à 4,9 milliards d’euros pour le seul marché français en 2018. Chiffre d’affaires qui affiche d’ailleurs une évolution de 15% !

Bilan annuel du marché du marché français du jeu vidéo en 2018

En somme, un gâteau délicieux auquel tout le monde veut goûter et se donne les moyens pour.

Marché-boursier-et-concept-de-technologie-de-graphique-de-trading

Au regard de tels chiffres aussi impressionnants que le nombre de consommateurs et d’acteurs du domaine, difficile de minimiser l’influence et l’importance réelles des jeux vidéo, de nos jours. Paradoxalement, des voix nombreuses s’y opposent fermement. Impossible de savoir en la faveur de quel camp la balance pèse le plus ou de prendre position, mais il convient de tenir compte des critiques à l’égard des jeux vidéo, tant positives que négatives. Ainsi, en quoi les jeux vidéo constituent-ils une menace pour les joueurs ?

Lire aussi : LaCie Rugged SSD Pro : rapide et robuste !

En général, toute prouesse technologique est louable, puisque les aspects positifs sont les plus exhibés. Mais à y voir de plus près, les choses peuvent tourner différemment. Les jeux vidéo sont destinés à séduire et ce, sans limite d’âge ; sauf qu’ils ont un impact aux facettes multiples.

« Captiver les joueurs, toujours un peu plus… »

En effet, de par leur contenu, les jeux vidéo subjuguent parfois l’attention des joueurs – les plus jeunes surtout – au point de les détourner carrément de leur activité principale. Pour les moins avertis, le risque paraît davantage élevé encore avec un manque d’assiduité et de concentration dans leurs études, voire dans leur emploi ; ce qui peut constituer un frein dans leur productivité et leur efficacité, ainsi que pour leur réussite. Car en l’absence de règles strictes en la matière pour certains, les jeux vidéo retiennent l’essentiel de leur temps, leur laissant peu de marge pour s’exercer, pour s’adonner à d’autres activités utiles telles le sport ou d’autres loisirs, notamment.

« Des centaines d’heures peuvent parfois être requises pour en venir à bout d’un jeu vidéo »

main-portant-une-montre-bracelet-illustration-jeux-video

À l’instar de certains outils, fruits du progrès technologique, comme les smartphones et leurs fonctionnalités de plus en plus variées ou encore les réseaux sociaux et leur flux d’actualité continu, les jeux vidéo et l’immersion dans laquelle ils embarquent les joueurs requièrent souvent beaucoup de temps à leur consacrer afin d’en tirer pleine satisfaction ; une spécificité à même de transformer les joueurs. Une transformation de divers ordres, mais au niveau social surtout. Parce que cette pratique explique le fait que certains se renferment sur eux-mêmes, s’isolent ou s’ouvrent peu, voire très peu à leur entourage ; puisqu’ils n’en ont pas vraiment le temps !

« Les jeux vidéo peuvent endurcir certains et les renfermer sur eux-mêmes, les déconnecter de la société »

enfant-passionné-jeux-vidéo

De ce fait, les jeux vidéo peuvent impacter la personnalité des joueurs, les rendant peu sociables et leur faisant perdre certaines notions relatives telles que la fraternité, la courtoisie, la solidarité, etc. Dans ce cas de figure extrême, donc, certains joueurs se déconnectent du monde physique, réel pour se dévouer à celui qu’ils préfèrent, en l’occurrence le monde virtuel. Un monde où ils n’ont point de maître, et où il ne figure aucune règle contraignante à laquelle se soumettre.

« Certains joueurs trop attachés peuvent carrément dériver »

En outre, les jeux vidéo soulèvent une autre question de l’ordre psychologique, cette fois. Puisqu’il n’y a aucune règle accablant les joueurs incarnant un personnage spécifique dans un jeu vidéo, le risque d’une perte de contrôle éventuelle est très élevé. Car à force de se plaire au monde virtuel dans lequel il évolue, un joueur trop faible pourrait y voir un certain idéal et, pire encore, serait tenté de le reproduire dans la réalité.

Lire aussi : Cash Investment E-Learning : l’apprentissage pour entrepreneurs et investisseurs

jeu-video-gta-v-chargement-mode-histoire

Les jeux vidéo d’aventure les plus en vue, tels que GTA (Grand Theft Auto) ou Grand Voleur de Voiture en français – avec des actions qu’ils rendent possibles aux joueurs, mais que la société condamne résolument – illustrent bien cette emprise redoutable et fatale qu’ils peuvent exercer sur un joueur ; du fait du danger auquel il pourrait exposer d’autres personnes et à cause des risques auxquels il s’exposerait lui-même, en cas de reproduction d’un scénario quelconque dans la réalité.

jeu-video-gta-v-personnage-trevor

« Le risque de reproduction de certaines scènes provenant des jeux vidéo reste élevé »

Inutile de préciser combien la reproduction d’une course poursuite avec la police, par exemple, peut être lourde de conséquences. D’ailleurs, plusieurs incidents ont été relevés dans certains pays où des individus ont tenté la mise en pratique de certaines scènes virtuelles avec les dommages que cela implique. Car, à la différence des jeux vidéo, la mort dans le monde physique est irrévocable ; aucun autre essai n’étant envisageable !

jeu-video-nfs-rivals-course-poursuite

Ainsi, ligne après ligne, tous ces critères énumérés traduisent l’intrigue que peut revêtir l’adoption des jeux vidéo certes plaisants, mais aussi risqués. Des risques qui exposent les joueurs les moins avertis à une métamorphose souvent extrême, et dont il est primordial de se préserver.

Lire aussi : Lancement officiel des smartphones itel S15 et S15 pro

« Réalité augmentée, casques de réalité virtuelle, les choses ne sont pas près de s’arrêter là »

Enfin, avant de les juger nécessaires ou futiles, il faudrait souligner que tout dépend de l’utilisation qui en est faite. Selon les limites que l’on s’impose et les principes que l’on se fixe, il n’y a pas de raison que les jeux vidéo constituent une pierre d’achoppement. En ce qui concerne les plus jeunes, il revient et il convient certainement aux parents de réglementer les choses le plus tôt possible, afin d’éviter à leurs enfants de sombrer dans la dépendance. L’équilibre est tout à fait possible, pour peu que l’on fasse preuve de modération et aussi de maîtrise de soi. Après tout, c’est l’homme qui en fait la conception, alors il semble évident qu’il puisse en tirer le meilleur parti.

Homme-plus-âgé-avec-casque-VR

Toutefois, avec l’avènement de technologies novatrices encore plus immersives telles que les casques de réalité augmentée et la 3D, les joueurs semblent davantage en proie à l’assujettissement au monde virtuelle. Une question s’impose en conséquence : qui des jeux vidéo et des joueurs est-il sujet à l’autre ?

Tags: , , , , , , ,


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑