SOS

Ce blog est gratuit, il vit de publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour continuer SVP.

Hit enter after type your search item

Piratage de sites WordPress : précautions et solutions pour lutter contre les hackeurs

/
/
img

Depuis 2017 sévit une sérieuse menace sur les sites WordPress dont les victimes se comptent par milliers. La campagne de piratage dénommée WP-VCD est une technique malveillante utilisée pour exécuter des actions sur votre site Web à votre insu. Par conséquent, quelles précautions faut-il prendre afin de prévenir toute infection et quelles solutions appliquer le cas échéant ?

L’état des lieux

Piratage-de-sites-Wordpress-précautions-et-solutions-pour-lutter-contre-les-hackeurs-2

Eh oui, WordPress, le CMS le plus utilisé au monde, est devenu une cible de choix pour certains pirates. Leur mode d’emploi est l’attaque par injection de code malveillant pour prendre partiellement le contrôle d’un site Web en particulier. Et leur but est de mettre en place et contrôler un vaste réseau d’annonces placées sur des sites Web piratés. En fait, c’est là tout l’intérêt de la chose puisque c’est ainsi que ces hackeurs gagnent de l’argent.

Lire aussi : Le logo Facebook sera désormais plus interactif

En effet, les pirates ont choisi une méthode simple pour appâter leurs victimes. Plutôt que profiter des vulnérabilités pour installer des backdoors, ils se basent plutôt sur des thèmes et des plug-ins piratés. Ces thèmes et plug-ins piratés sont offerts gratuitement parmi les extensions WordPress et séduisent facilement les webmasters non avertis. Ce n’est qu’une fois installés qu’ils révèlent leur face cachée en donnant un accès aux installations légitime pour les hackers.

Précautions et solutions

Piratage-de-sites-Wordpress-précautions-et-solutions-pour-lutter-contre-les-hackeurs-3

Par la suite, le site Web infecté diffusera des annonces contenant souvent du code malveillant. Lequel pouvant à son tour ouvrir des pop-ups ou rediriger les utilisateurs vers d’autres sites malveillants. En gros, il s’agit de l’une des pires arnaques du Web du moment avec des installations inconscientes record chaque semaine.

De crainte de tomber dans le panneau, chaque webmaster devrait faire attention aux thèmes et autres plug-ins qu’il installe. Disons, surtout ceux qui sont gratuits. Toutefois en cas d’infection, la solution consiste à se débarrasser des lignes de code indésirable ajoutées à votre site.

Pour ce faire, vous pourrez par exemple compter sur SEO01 qui propose un guide complet pour nettoyer votre site hacké. L’on retient simplement que les victimes de ces attaques sont d’abord victimes d’elles-mêmes par leurs propres actions. Alors en plus des plug-ins de sécurité dont vous pourriez disposer, méfiez-vous désormais et davantage des outils gratuits parfois malveillants.

  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Pinterest

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This div height required for enabling the sticky sidebar
Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :